Aller au contenu

5 astuces pour faire retomber la pression !

Droit d'auteur: genestro / 123RF Banque d'images
Droit d’auteur: genestro / 123RF Banque d’images

 

Vous connaissez le principe de la bouilloire ? Ça chauffe, ça chauffe et plus la température monte … plus la vapeur s’échappe de tous les côtés !

Le rapport me direz-vous ? Rassurez-vous, je ne suis pas passée démonstratrice de bouilloire.

Mais, je suis certaine que ma comparaison va très vite vous rappelez des souvenirs : 

« Vous voulez partir ce week-end au bord de la mer et votre conjoint veut se ressourcer à la campagne ?

Votre partenaire a une idée bien arrêtée sur un aménagement de votre maison et vous n’avez pas du tout la même vision ?

Monsieur veut acheter tel équipement et vous n’en voyez pas du tout l’utilité ? »

Dans ce cas, chacun défend son bout de gras et reste planté sur ses positions !

Je vous vois sourire … oui … ça vous parle ?

Vous l’avez déjà expérimenté … et … ça se finit toujours de la même façon : vous vous énervez, le ton monte, des paroles regrettables sont échangées et aucune décision n’est prise !… d’où l’image de la bouilloire…

Alors que faire pour cesser ce cercle infernal ?

Oh rien de bien compliqué …

1 – Prenez conscience que vous entrez dans ce schéma que vous connaissez sur le bout des doigts. Pour cela vous devez faire preuve d’ honnêteté avec vous-même.

2 –  Cessez de suite la discussion et battez en retraite ! Vous allez me dire que c’est toujours Vous qui cédez …Non ! Vous prenez du recul et Vous adoptez un repli intelligent. « ça ne sert à rien de se disputer pour une broutille, nous en reparlerons plus tard ». Et quittez la pièce,  pour ne pas être tenté de revenir « titiller » votre conjoint.

3 – Posez vous ensuite les bonnes questions :  » Pourquoi je m’emporte aujourd’hui ? qu’est ce qui m’a déplu ou qui me tracasse consciemment ou inconsciemment ? qu’est ce que j’essaye de cacher par la colère ? « . Vous pouvez aussi les poser, un peu plus tard,  à votre partenaire : sa colère peut aussi cacher un mal-être… ou de la mauvaise foi ! je rigole !

4 – Attendez quelques heures ou plusieurs jours pour évoquer le sujet. Bien souvent, ce n’est pas une question de vie ou de mort et vous pouvez facilement reporter la décision. Vous pouvez trouver des solutions auxquelles vous n’aviez pas pensé, de nouveaux éléments peuvent intervenir qui, de toute façon, auraient modifié vos plans. Votre partenaire vous expliquera calmement les points positifs de sa solution ou pourquoi la votre n’est pas souhaitable…

5 – Mais surtout, dites vous bien, que cette réflexion vous a empêché de faire une bêtise ou qu’elle vous a peut être évité un problème plus grave. En partant à la mer, vous auriez pu vous noyer ou avoir un accident sur la route. En installant une planche, elle aurait pu vous tomber sur la tête … Le hasard n’existe pas …

 

Alors, la prochaine fois que vous commencerez à vous disputer, vous visualiserez ma bouilloire ?

Pour obtenir plus d’actualités et être prévenu en priorité … je  vous invite à  vous inscrire de suite en-dessous :

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *