Aller au contenu

Crois-moi : Tu es sur le bon côté de la pente !

 

En faisant des recherches cette semaine, j’ai lu un article qui m’a interpellé .

Le sujet était bien évidemment : les Quinquas !

Si je regarde la cinquantaine de façon sarcastique, le portrait n’est pas très réjouissant et emballant : Tu as une lourde charge sur tes épaules !

 

Je m ‘explique :

Tu dois continuer à travailler pour assurer ta retraite et ta « future in-dépendance », tu dois « rester  » jeune pour ne pas dénoter, tu dois faire du sport pour prendre soin de ton corps, tu dois soigner ton apparence: toujours dans le même but de te rajeunir (merci à notre Société qui ne jure que par la Jeunesse !).

Et , dans le même temps : tu dois aider financièrement tes enfants devenus adultes (ils ne trouvent pas de job et ne peuvent pas assumer leur indépendance), tu dois faire la nounou pour tes petits-enfants, tu as peut-être des soucis avec tes parents qui vieillissent, tu dois faire face à la maladie, tu dois apprendre à gérer ta Vie parce que tu te retrouves seul(e), et j’en oublie certainement !

 

Alors heureux à 50 ans ? Vu par ce petit bout de la lorgnette …. j’en doute !

 

Mais, ce n’est sans compter les scientifiques et les économistes, qui ont étudié cette fameuse « crise du milieu de vie  » ou « ce cap critique de la  cinquantaine ».

Toi, comme Moi, et comme tes parents ou tes enfants … nous y passons tous !

 

Ils affirment haut et fort et l’ont prouvé : »Que l’on est jamais aussi épanoui qu’à la cinquantaine !« 

Au cours  de ta vie, le sentiment de bonheur suis une courbe qui a la forme d’un U, comme celui-là : 

 

De 20 à 45/50 ans, tu es sur la pente descendante et après 50 ans ce sentiment remonte à vue d ‘œil pour atteindre son paroxysme à 70 ans.

Donc, si tu viens d’avoir 50 ans , je te confirme que tu es dans le bon côté de la courbe, et  … que Le Meilleur est devant Toi !

 

Dès 1974, Des économistes américains puis anglais ont démontré, en prenant un échantillon de 10000 personnes,  que l’argent ne faisait pas le Bonheur, ni la situation professionnelle ni la situation familiale, d’ailleurs !

Mais tout simplement l’âge :  « le bonheur recommence à 50 ans ! »

Pourtant, ils auraient tous parié, à cette époque, que la courbe serait dans ce sens : 

 

Pourquoi ?

 

Qu’est ce qui se passe dans ta tête, à 50 ans, pour que tu retrouves le chemin du Bonheur ?

 

Le lâcher-prise ? la  sagesse ? une certaine philosophie de la Vie ? c’est un peu tout en même temps.

 

A partir de 20 ans, tu te « tues » au  travail, tu gères tes enfants, ta carrière : tu construis ta vie avec les moyens financiers dont tu disposes .

A 50 ans, tu es heureux de ce que tu as ; tu récoltes ce que tu as semé pendant 30 ans !

 

Je dis souvent que ma carrière professionnelle est derrière moi , c’est un fait. Même si je travaille encore, je le fais différemment, avec d’autres objectifs comme : « me faire plaisir ».

Ce n’est pas renoncer , mais être lucide sur les priorités de la Vie.

Etant jeune, tu as certainement dû entendre parler de ce cap des 50 ans, presque  comme une malédiction, comme un coup de bambou qui t’arrive et que tu ne peux éviter. Tu as vu des photos de tes parents, de tes grands-parents … et cela t’a fait peur ?

Mais aujourd’hui, tu te trouves comment ?

Tu as la forme? tu te sens belle et séduisante ?tu ne fais peut-pas ton âge ? Tu commences une nouvelle Vie ?

Qu’importe !

Tu as peut-être des soucis qui t’empêchent de profiter à 200% de ce bonheur ?

Tu te mets peut-être aussi des obligations ou des freins qui t’empêchent d’avancer et de  remonter cette pente du bonheur ?

C’est dommage, c’est le moment ou jamais de mettre toutes les cartes de ton côté.

Je t’en reparle la semaine prochaine…

 

Moi, j’ai choisi d’agir !

 

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter !


 

3 réflexions au sujet de « Crois-moi : Tu es sur le bon côté de la pente ! »

  1. Isabelle dit :

    Merci beaucoup Laurence pour ce remonte-moral. Alors, vive la cinquantaine ! Un beau coup de pouce pour avoir le droit encore d’Oser.

    Répondre
  2. poirel dit :

    Super cet article qui me remonte le moral et me donne de l’espoir pour l’avenir. Moi qui est 46 ans, je comprends pourquoi je suis dans la courbe descendante. Que de bons conseils et de réelles causes à effet .

    Merci ma lolo

    Répondre
    • Laurence_Stepien dit :

      Merci Véro ! Garde à l’esprit que : Le Meilleur est devant Toi !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *