Aller au contenu

Et si L’Amour, c’est voir la beauté de l’ordinaire ?

ACCEPTEZ QUE LA VIE NE SOIT PAS TOUJOURS FORMAIDABLE

 

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie aujourd’hui de vous partager un article que je viens de lire.

Il s’agit de l’interview du Docteur Dirk De Wachter, psychiatre et Professeur flamand sur la sortie de son dernier livre dont le thème est l’Amour. (« Liefde, een onmogelijk verlangen » – L’amour, un désir impossible –  non traduit en français)

Je vous livre certains extraits qui m’ont déconcerté par tant de réalisme et de vérité. Ces paroles raisonnent en moi …

« Mon objectif avec ce livre, est de montrer la « normalité » de l’amour, car on a tendance à l’aborder pompeusement, même dans le milieu thérapeutique, et à le placer sur un piédestal, de sorte que la  déception est presque inévitable. Moi, je veux démontrer que l’amour devrait être un sentiment très ordinaire.

Plus nous faisons d’efforts et moins nous avons de chances de le trouver. Il faut lâcher prise et arrêter de prétendre que l’amour « se travaille » .Malheureusement nous avons tendance à croire que nous sommes les maîtres absolus de nos vies, ce qui est compréhensible car l’Homme a créé des choses merveilleuses, des machines et des technologies très avancées qui facilitent l’existence. Pourtant, quand il s’agit d’amitié, d’amour, de relations humaines en tous genres, nous avançons toujours à l’aveugle.

En effet, nous pensons que l’amour parfait est simplement une tâche supplémentaire sur notre planning. Ce n’est pas le cas. L’amour est quelque chose de difficile et ça le restera. Une chose si compliquée ne pourra jamais être résolue ou rendue parfaite. »

« Aujourd’hui, nous cherchons à résoudre les problèmes en dépassant nos limites. Tout doit être toujours plus spécial, toujours plus extraordinaire. Quand notre couple bat de l’aile, nous partons en croisière ensemble, espérant que cela arrangera tout. Mais quand nous rentrons à la maison, les difficultés n’ont évidemment pas disparu comme par magie.

Selon moi, la solution est à rechercher dans les événements ordinaires du quotidien. Ceux qui cherchent la clé ailleurs – au propre comme au figuré – s’éloignent du cœur du problème, qui est souvent l’extrême normalité de la vie courante.

Si on parvient à l’accepter, ou encore mieux, à l’apprécier, on peut rester ensemble et être heureux.

On rentre d’une journée difficile au bureau, on retrouve son partenaire et on obtient le réconfort dont on a besoin – une bonne tasse de thé et des paroles bienveillantes. Que manque-t-il alors pour être heureux ?

C’est pour ça que certains ont du mal à accepter mes idées. Mais moi j’en suis persuadé : le secret du bonheur réside dans la vie quotidienne la plus ordinaire. Et pour y parvenir, il faut abandonner l’idée illusoire que nous contrôlons tout, que nous pouvons façonner notre partenaire selon nos envies.

La vie est le plus souvent banale et imparfaite.

Et la vraie question est : comment accepter qu’on ne ressemble pas à Angelina Jolie et Brad Pitt ? Qu’on est pas riche ou éternellement jeune ? Qu’on tombe parfois malade, qu’on a des soucis professionnels, que nos enfants ne soient pas parfaits et font des choix différents des nôtres ? Comment se sentir heureux malgré cela ? Et j’ajouterais : comment se sentir heureux grâce à cela ? En lâchant prise, en abandonnant l’illusion de contrôle et en arrêtant de se préoccuper de l’avis des autres.

Bien sûr. L’idée que l’existence devrait être parfaite n’est pas mauvaise. On a le droit de rêver. Mais les problèmes existentiels de l’être humain, ses conflits intérieurs et ses déceptions viennent du fait que l’on croit pouvoir atteindre cette perfection. Quand on y parvient pas, on se sent lésé. »

« Il me semble donc nécessaire d’affirmer haut et fort que tout n’a pas besoin d’être fantastique en permanence. Nous ne sommes pas des dieux. Nous sommes  des êtres humains avec nos défauts, nos limites, notre vulnérabilité et nos failles. Nous vieillissions, nous changeons. Le simple fait de le reconnaître peut avoir un énorme  impact. Accepter notre vulnérabilité et celle de l’autre est la seul façon de bien vivre. Ça paraît un peu niais, mais je crois vraiment que l’essentiel est d’être heureux avec ce que l’on a. Et de prêter attention aux détails du quotidien.

Nous devons apprendre à remarquer et à apprécier les choses banales de la vie. Imaginez que nous parvenions à  ralentir et à apprécier pleinement ce bel arbre au coin de la rue, le vent qui fait danser ses feuilles. Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons vraiment accepter notre vie telle qu’elle est. C’est pour ça que je dis toujours : au lieu de sortir tous les soirs, prenez le temps de passer un moment à deux à la maison.

Lire un livre, regarder un film blottis sous une couette – découvrir que la routine peut être très belle – cela suffit au bonheur. »

« La vie n’est -elle pas incroyable ? Le hasard, l’attention prêtée aux détails, le goût pour la banalité  du quotidien, c’est là que réside la beauté de l’existence. »

 

Vous pouvez me laisser vos commentaires en-dessous, votre ressenti. Comment ressentez-vous ces phrases ?

J’ai hâte de vous lire et de découvrir si vous êtes autant stupéfaite que moi …

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter !


 

Une réflexion au sujet de « Et si L’Amour, c’est voir la beauté de l’ordinaire ? »

  1. barne dit :

    j’adore cet article, pas besoin de s’éterniser sur 100 pages, tout est dit, tout est résumé dans ces quelques lignes, ça me parle carrément, et c’est pas si compliqué en définitive, il suffit de LACHER, tout simplement, apprécier la normalité du quotidien, remercier pour tout ce que nous possèdons, il est là le bonheur, tout simplement ….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *