Aller au contenu

Comment ôter les envies sucrées de l’après-midi ?

 

La question de Tina m’a interpelé parce que je me la suis posée il y a 2 ans.

Comme je te le disais, je suis une « Bec sucré » : au restaurant, les premiers plats que je lis sur la carte , ce sont les desserts et je choisis mon plat principal en fonction de ma gourmandise préférée ! Tu vois le genre !

J’ai pensé aussi, que Tina  et moi nous n’étions certainement pas les 2 seules femmes sur Terre à craquer sur les sucreries …

Es-tu d’accord avec moi, que ton envie de sucre n’a rien avoir avec une fringale ?

Mais qu’elle est plus liée à une émotion particulière que tu ressens à cet instant T ?

Du coup,  c’est primordial, voire vital,  que tu dévores du chocolat, un bonbon, un gâteau, du nougat … ou que sais-je encore !

 

Voici les 3 règles d’Or que j’ai lu et que tu peux  mettre en place, pour arrêter net ton envie de sucré :

 

1- Pose toi pendant une minute :

Dès que tu sens ton envie de sucre te titiller et que tu te diriges , en mode pilotage automatique vers le placard : Arrête-toi  !

Arrête -toi tout de suite là où tu es, sans bouger, pendant 1 minute.  

Qu’est-ce qui se passe dans ta tête ? qu’est-ce que tu ressens ?

Est-ce que tu es en colère, triste, fatigué(e), stressé(e), tu procrastines ?

Si  tu te sens seul(e) ou triste : appelle un ou une ami(e) et donnez -vous rendez-vous pour une sortie à une date précise. Ou prend le  temps de papoter pour penser à autre chose.

Si tu es en colère ou stressé(e) : tu peux aller prendre l’air, marcher ou tu ouvres en grand ta fenêtre et respire à fond. Si tu as le temps, tu peux aussi aller faire du sport !

Si tu es fatigué(e) ou épuisé(e) : Laisse tomber ton activité du moment, de toute façon tu ne seras pas productive !

Va prendre une  douche pour te réveiller ou un bain pour te détendre,  lis un magazine qui ne va pas te demander d’effort … et va te coucher tôt  si cela est possible pour toi !

Si tu procrastines : écris sur une feuille pourquoi tu n’as pas envie de faire cette activité : pas motivé(e), tu ne l’aimes pas … et demande -toi comment tu pourrais la faire autrement pour y prendre du plaisir.

 

 2- Imagine-toi que tu es filmé(e) :

 As-tu déjà remarqué que tu te jettes sur le sucré lorsque tu es seule ?

 A mon avis, tu ne le fais pas lorsque tu es en famille ou avec tes amis. Ou, tout  du moins,  nettement moins !

 En tous cas , c’est mon cas !

 En fait, ton subconscient te dit que « ce n’est pas bien ce que tu vas faire » et que tu dois te cacher .

 Tu vas donc culpabiliser encore plus et te sentir encore plus seul(e).

 C’est à ce moment précis que tu dois avoir l’impression d’être filmé(e) !

 Lorsque tu es tenté(e), dis-toi qu’une caméra est cachée derrière un mur et que la France entière est en train  de te voir engloutir tes gâteaux !

Ou , si tu préfères, mange de façon très lente et séductrice comme dans une Pub. Amuse-toi à te lécher les doigts, à prendre du plaisir à déguster ces sucreries … Si tu manges lentement, ton  cerveau va intégrer beaucoup plus vite que tu n’as pas faim et il va donner cette information à ton système digestif.

C’est le Grand Principe des régimes qui vaut également dans le cas du sucré !

Cela va te faire sourire à faire ces jeux ! et tu iras mieux …

 

3- Utilise une assiette :  

Si les 2 règles précédentes n’ont pas fonctionné  pour toi, tu peux prendre tes sucreries et tes gâteaux et, les mettre dans une assiette.

Tu t’installes à table tranquillement avec ton assiette devant toi et un verre d’eau. Comme si tu étais à table !

Ce sera mieux que de manger comme une coupable vite fait bien fait devant ton placard ! Tu ne crois pas ?

Le fait de mettre tes sucreries et gâteaux dans une assiette vont te faire prendre conscience des quantités que tu vas manger … en fait,  c’est ton cerveau qui va en prendre conscience visuellement. Et cela va te permettre de manger moins !

Voilà , j’ai essayé de donner des astuces pour court-circuiter ton envie de sucré l’après-midi.

Teste la règle qui te parle le plus, (ou les 3 !) c’est très important de t’écouter.

Mais prend du temps aussi, cela ne va pas se passer en une fois , sois indulgente avec toi !

Pour moi, le déclic c’est de trouver dans quelle émotion je suis à ce moment précis de mon envie de sucre. Mais pour toi, tu auras peut être un autre déclic.

 

Dis-moi dans les commentaires si , cela t’a aidé ou si tu éprouves une difficulté à mettre en place une de ces règles.

 

Bon, c’est pas tout , mais …. j’ai une sacré envie de sucré maintenant !!! ha ha ha …. 

 

Moi, j’ai choisi d’agir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *