Aller au contenu

Vos Enfants … Le Retour !

Selfie of sneakers with welcome doormat

Vous allez bientôt cesser votre activité, ouf … encore quelques mois à faire et c’est la quille ! Ou alors vous êtes déjà à la retraite, vos activités bien planifiées.

Bref, une nouvelle vie s’impose à vous pleine de liberté, sans contrainte, sans enfant…

Euh … sans enfant ? c’est ce que vous pensiez jusqu’ à la semaine dernière !

Qui de vous n’a pas entendu :

 » Maman, papa, voilà … eh  bien … avec Stéphanie on se sépare. Je connais une autre fille et de toute façon cela n’allait plus entre nous. Par contre elle ne veut plus que je reste à l’appart, et du coup … je sais pas où aller … ma chambre est toujours libre ? de toute façon c’est temporaire, le temps que je me retourne ! je vous embêterai pas , promis ! »

Ou alors :

 » M’man, tu sais je t’avais dit qu’il y avait des problèmes à la boîte et qu’un plan de licenciement se préparait… eh bien je fais partie de la charrette, je suis virée ! et dans 1 mois en plus … je pourrai plus payer mon studio … je sais pas quoi faire , je vais pas m’en sortir, je vais être à la rue … »

Votre toute première réaction c’est de lui dire : « Ben oui bien sûr ! tu sais qu’on est toujours là pour toi …, tu vas revenir à la maison, il n’y a pas de souci; tu ne vas pas être à la rue ! » ou

« Oui ta chambre est libre, d’ailleurs elle n’a pas changé : toujours comme tu l’as laissé en partant ! Si c’est pour quelques semaines bien sûr que ça nous dérange pas … »

Et … tout de suite après cette conversation, enfin cette « bombe », les questions et les interrogations arrivent au galop dans votre tête !

Vous re-visionnez en accéléré le film de son adolescence jusqu’à son indépendance.

Vous revivez ses crises, vos colères, son je-m’en-foutisme, vos inquiétudes …

« on va s’organiser comment pour les repas, je ne veux pas lui faire son linge et son repassage. Ah non pas question ! »

 » Et il va falloir qu’il range sa chambre, ça ne va pas être le foutoir comme lorsqu’il était jeune; je ne le supporterai pas une deuxième fois »

 » Et nous, ça va nous faire une charge en plus, il va falloir que l’on se serre la ceinture sur autre chose »

 » Ah oui mais le lundi soir c’est soirée belotte avec les copains à la maison, comment on fait si elle est là ? on leur dit que pour l’instant on ne peut plus les recevoir? il faut qu’un autre couple prenne la relève momentanément ? »

Vous en voulez encore ? ou c’est vous qui allez m’envoyer d’autres remarques ?

En 1 minute chrono tout est remonté dans votre mémoire et toute votre joie de vivre s’est envolée. « NON … pas ça … »

Premièrement, vous faites « STOP «  dans votre replay. Ensuite, vous soufflez un grand coup et vous prenez plusieurs grosses inspirations. Comme une ancienne collègue me disait souvent : « On respire et on boit frais »

Votre enfant n’est plus un ado irresponsable … quoique … des fois vous vous posez la question. Non je rigole !

C’est un adulte qui s’assumait jusque là, qui avait un job, qui avait une vie amoureuse. Il se passait de vous sans problème.

Réfléchissez … à votre avis … il est dans quel état d’esprit de revenir chez Papa et Maman ? Soyez honnête, c’est certainement son dernier recours … lui aussi s’est fait son film. Et différent du votre , je vous le garantie !

Discutez en calmement sans le/la culpabiliser et sans dramatiser la situation.

Deuxièmement, organisez-vous ! Pour crever l’abcès une fois pour toutes, répartissez les tâches quotidiennes : qui fait quoi et quand ? définissez la logistique des repas.

Le planning de la semaine accroché sur le frigo peut reprendre du service…

notez également les sorties et activités de chacun sans renoncer à quoique que ce soit. De cette façon, chacun est au courant ! cela évitera les questions :  » Tu es là ce soir ? »  ou  » Tu fais quoi demain ? »

Ce n’est pas parce qu »il/elle revient vivre sous votre toit que c’est toujours un enfant !

 

N’oubliez pas : c’est un adulte qui a besoin de son intimité, qui va peut être se sentir comme un étranger chez vous et avec vous. Entre temps il/elle est passée à autre chose, il/elle a vécu une autre vie avec d’autres habitudes que les vôtres… bref, pas facile à supporter et à encaisser tous les jours.

Troisièmement : l’argent … eh oui il va bien falloir aborder ce sujet tabou.

Est ce que vous prenez tout en charge ? Est ce que vous allez lui faire payer une cote part ? même minime. N’ayez pas peur d’aborder ce sujet épineux avant son retour. Fixer une somme et une date de versement comme lorsqu’il/elle payait un loyer. Cela va le responsabiliser et le déculpabiliser. Il ressentira  moins un sentiment d’échec et n’aura pas l’impression d’être infantilisé. Bien sûr,

le but n’est pas de lui mettre la corde au cou ! Vous pouvez, si vous le souhaitez et si c’est possible financièrement pour vous , placer tout ou une partie de ce qu’il vous verse et lui redonner lorsqu’il repart de votre domicile !

En résumé, ce n’est pas un période facile à vivre même si tout a été planifié et si vous avez mis à plat tous les sujets « embarrassants ». Vous n’éviterez pas à tous les coups les moments de ras-le-bol…

Mais au moins cela vous aidera à reprendre très vite le cap en attendant que :

Vos enfants quittent définitivement le nid !

oiseau quittant la mangeoire

Une réflexion au sujet de « Vos Enfants … Le Retour ! »

  1. Ping : Retour chez ma mère ! – La Sénior Attitude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *